D  A  M  I  E  N       S  A  I  L  L  A  R  D

"Des jardins et des gouffres" - Peinture - dessin

              Les vacarmes élémentaires - 2013 - 200x200 cm

                                                   XXXXXXXX


Exposition du 1er au 30 avril 2016 /prolongée jusqu'au 7 mai SUR RV


Vernissage le jeudi 31 mars à partir de 18h


Ouverture du mercredi au samedi de 14h30 à 19h et également sur RDV.


             



Damien Saillard puise une part de son inspiration dans les profondeurs de sa mémoire d’enfant et l’on sent l’influence des paysages et des nombreux métissages de Madagascar. Mais il plonge aussi dans les profondeurs de la vie et c’est dans un univers foisonnant et multiple qu’il nous invite : luxuriance de la nature, bestiaire fantastique, structures moléculaires et ADN… Le tout emprunt d‘une énergie brute, primaire tout aussi lumineuse qu’elle peut parfois être noire.

Damien se coule dans l’émotion du rêve, un rêve fantastique, qui le précipite dans des gouffres cosmiques et là, il lâche prise…
Et c’est son corps tout entier qui peint, son corps comme le jouet d’une puissante force agissante. Une fois la couleur choisie, le pinceau sélectionné, c’est le mouvement qui prime, inscrit parfois dans une vitesse vertigineuse…. Ses poignets dansent !
La gestuelle débridée (on pense à l’Action Painting) est primordiale, alors même que Damien travaille et retravaille ses fonds et ses formes ; ses tableaux regorgent de détails quasiment invisibles au premier coup d’œil, mais dévoilés à l’envi aux regards qui se laissent envoûter.

Les coulures viennent parfois rayer son tableau comme le vide qui s’épanche, l’énergie déversée, des forces de pesanteur irrépressibles…  comme des éléments de rappel à la verticalité … Oui mais quelle verticalité ? La plupart de ses tableaux peuvent être vus dans plusieurs sens et c’est bien ce que Damien nous convie à faire.
Il travaille lui-même ses pièces dans tous les sens, avec l’objectif déclaré de perdre le regard, bousculer, désorienter le mental et pousser ainsi le spectateur à changer de point de vue, accéder à une autre réalité.
Il en va peut être de même avec l’utilisation des peintures fluorescentes, initialement choisies pour donner un éclairage supplémentaire, et qui transfigurent ses œuvres. Sous la lumière noire, on est soudain saisi et projeté dans un autre univers et l’œil, enchanté et interpelé, erre avec abandon dans de nouveaux jardins et de profonds gouffres.

Damien SAILLARD, artiste français, vit et travaille à Lyon.



« C'est là que la griffe de Saillard signe sa façon, lorsqu'il parvient à faire dire au fond et à la forme intimement liés - dans une abstraction parlante - le cheminement des saisons, la floraison des matières, le dénuement des travers et des revers, le frémissement des nocturnes, les abysses et ses abîmes, entrevues au large de Madagascar, mère patrie de l'artiste. […]

C'est sans doute ici qu'on attend l'artiste en verve, dans la lumière noire de ses gouffres de folie, où il étire, plombe, innerve et sature ses fluorescences quasiment animalières. L'énergie brute de sa touche plaque notre regard dans le vide absolu, là où personne ne peut se relever sans séquelles. Veut-il alors maintenir coûte que coûte la tête hors de l'eau à la beauté originelle de ses intentions gestuelles, tandis que s'acharnent les éléments chaotiques qui pourraient bien définitivement tout engloutir... si le peintre - qui met un point d'honneur à toujours s'émerveiller - ne prenait garde à se laisser emporter ? »

Bernard GOUTTENOIRE -  2016

Sans titre - 2015 - Détail de fluorescence