FABIEN   M  A  R  T  I  N  A  N  D : peinture et sculpture

"Vivre... "

  Espace vital en quête de signes - 65 x 81 cm

  Fabien Martinand est né en 1951 à Lyon.

  Il vit et travaille à Lyon.

Un aperçu en VIDEO : 




FABIEN MARTINAND, L’IMPATIENT LYONNAIS

"À plonger dans la profondeur de son bleu, à parcourir ses « espaces vitaux », à flotter au gré de son lyrisme, de ses architectures raisonnées, de ses réalités inventées et à l’écoute de ses émotions à fleur d’« âme » », on sent que l’œuvre de Fabien Martinand est ancrée au plus loin de convictions intimes, intérieures, vitales.

Ce pourquoi cette peinture, sa peinture –unique d’une façon certaine -, évolue incontestablement, libre quoiqu’obstinée, par touches successives, de plus en plus raffinée, derrière la sauvagerie apparente de cette énergie qui crie la vie et ses questionnements.

L’homme est là. Il cherche sa place, l’organise, mêlant un trait rouge qui traverse la toile et la fonde, aux accords parfaits, aux ors précieux et aux cavernes à habiter, où, suivant Platon, chacun s’efforce de lier la connaissance intelligible à sa connaissance sensible. Parfois émerveillé, parfois effrayé, toujours en quête. Toujours en densité.

« Je «  est là. « Je » est ailleurs.

Le peintre crée ses hymnes à tout ce qui bouge, revendiquant Picasso et Kandinsky,

Le céramiste met le tout en volume, au gré de triples cuissons qui domptent son impatience de Lyonnais ardent à vivre. Il lui faut « comprendre son ignorance », travailler sans relâche, apprivoiser le poids de la technique, observer, agir, faire que coexistent « l’esprit » et la chair ; même la moins noble en apparence.

Peinture et céramique disent le drame, le plaisir hédoniste, le bonheur, l’enfermement, le poids de la société, tous les combats de l’humanité, y compris ceux, métaphysiques, de la temporalité. Chaque vibration colorée en témoigne, habitée de lumière, pour prendre de l’altitude ou expérimenter la chute.

Par ailleurs, témoin de son temps, Fabien Martinand est incontestablement un résistant ; notamment à la pensée unique et inique. Celle qui unit institutionnels et marchands de l’art ultra libéral acoquinés  pour mieux enterrer les culs-terreux de la création et détruire le terreau culturel et social.

Impatient, Lyonnais, Résistant : Fabien Martinand est un artiste qui laissera bien sa trace. Colorée, libre, inscrite et fugitive. Quand l’existence porte un sens et donc une éthique ! Quand l’œuvre aussi, donc, forcément."

Stani Chaine

Juin 2014

du 16 octobre au 15 novembre 2014

Horaires: du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h

Vernissage : mercredi 15 octobre, à partir de 18h

Du haut de sa tour - H 40 x 22 x 22 cm